Les 8 pièges de l'Attention

Mis à jour : mars 11






Pourquoi ce titre ?

Les "8 pièges de l'attention" proviennent d'un enseignement que j'ai reçu de Paul DEGRYSE, éclaireur toltèque.

Son enseignement s'inspire du chamanisme toltèque et de Carlos CASTANEDA.

Ces "capteurs d'attention" constituent, de mon point de vue, un outil très précieux et très efficace pour toute personne sur la voie de l'éveil de la Conscience.

Ces "pièges", dans le sens de piéger c'est à dire de retenir, de capter, vont vous être utiles dans votre vie quotidienne, dans vos pratiques physiques, sportives, de bien être ou artistiques.

Mais pourquoi vouloir piéger ou capter l’attention ?

L’attention, dans votre démarche de développement personnel, vous allez vite le constater, si ce n’est déjà fait, est un de vos outils principaux :

pour votre épanouissement personnel mais également pour l’affinement de votre conscience.

On évoque souvent l’attention en parlant des troubles de l’attention, notamment chez les enfants.

En effet environ 5% des enfants souffriraient de troubles de l’attention, qui est une pathologie.

Ce chiffre est certainement plus important (pour les enfants et les adultes !) si l’on considère juste des « déficits » d’attention, c’est à dire des difficultés à rester attentif assez longtemps pour apprendre correctement.

A ce titre je vous invite à participer à la conférence de France Inter en direct le 5 Février ou en différé : pour plus d'infos suivre ce lien


Mais déjà qu’entend -on par attention ?

Ce mot, comme beaucoup de mots, a plusieurs sens, en l’occurrence ici :

- L’attention dans le sens de porter attention à, faire attention :

ici on parlera d’être "ATTENTIONNÉ" vis-à-vis d'une personne ou d'un être ou d'un objet, ce qui signifie que l’on est bienveillant, prévenant à son égard.

- L’attention dans le sens de concentration : capacité de se concentrer volontairement sur un objet déterminé : être "ATTENTIF".

Dans cet article nous allons nous intéresser aux deux sens du terme et on verra qu’ils se rejoignent et se complètent .


L’attention chemin vers la conscience

L’attention suppose donc, en premier lieu, une volonté de mettre en œuvre cette capacité de fixation sur un objet.

Vous allez mobiliser votre énergie sur un sujet précis.

Vous décidez donc de vous concentrer.

Mais sur quoi ?

Selon le chamanisme toltèque (voir article sur Castaneda) vous avez trois attentions :

La 1ère, la plus courante, correspond à l’attention physique du quotidien, celle dont on parle quand on parle de déficit ou de troubles de l’attention : c’est l’attention ordinaire.

Et vous pouvez constater que déjà, à ce premier niveau, les problèmes apparaissent déjà.

Mais c’est la deuxième qui vous intéresse ici : c’est l'attention seconde, celle qui va vous permettre de développer des qualités qui vont petit à petit aiguiser votre conscience et vous rapprocher de votre « corps lumineux ».

La troisième (tierce) conscience : « …une conscience incommensurable qui engage des aspects indéfinissables de la conscience des corps physique et lumineux… »

Donc dans les 2 derniers cas l'attention constitue une énergie que vous mettez en mouvement pour le développement de votre conscience.

En effet la plupart du temps et pour la plupart d’entre vous, vous vivez dans l’inconscience.

Cela signifie, et je vous renvoie à l’excellent article de Paul Degryse à ce sujet, que vous vivez, totalement ou partiellement comme des robots reproduisant ce que l’on vous a appris (par le biais de l’éducation, des religions, des croyances…).

Ici je n’aborderai pas cette influence de vos mémoires sur vos vies (cela fera l'objet d'un article ultérieur) , je vais voir comment développer vos 2 premières attentions pour vivre une vie plus consciente, donc plus libre.


De l'Extérieur vers l'Intérieur

Le développement de votre conscience pour une vie plus heureuse, plus libre, suppose donc de vivre de manière attentionnée à vous même.

En effet si vous développez votre attention, si vous y mettez de l'énergie,

vous prenez également soin de vous, vous êtes attentionné à votre égard.

Je vous renvoie à ce sujet à mon article sur l’estime de soi.

Pourquoi capter, piéger votre attention ?

Pour lutter contre le mental, pour se couper de vos pensées.

Vos pensées, vos croyances vous ramènent à vos mémoires, au connu.

Votre puissance réside dans votre esprit, le mental ce sont vos pensées.

Vos pensées viennent de l’extérieur de vous.

L’idée est, par la pratique de l’attention première et seconde, de revenir à l’intérieur de vous pour sortir de la prison de vos pensées et retrouver une plus grande liberté à l’intérieur de vous même et de votre esprit.

Plus vous vous concentrez sur votre esprit, sur ce que vous ressentez à l’intérieur de vous, plus vous vous rapprochez de votre estime de vous, de votre confiance en vous.

En fait, petit à petit, vous faites grandir cette capacité, en vous, de ressentir votre corps, d’être à l’écoute de vos intuitions : vous commencez réellement le chemin vers la liberté de conscience.

Vous allez du connu (vos croyances, vos pensées) vers l’inconnu, qui devient un nouveau connu et ainsi de suite.

En pratiquant , la vigilance, la concentration, vous développez des qualités d’observation qui vont vous permettre de discerner ce qui vient de votre mental (vos pensées qui viennent

de l'extérieur) ou de vous-même (votre intuition à l'intérieur).

Vous apprenez petit à petit à vous faire confiance, à écouter, à "capter" la fréquence de votre intuition et à "couper" la fréquence de vos pensées.




Les 8 pièges de l’attention

Pour développer votre conscience et sortir du sommeil de l’inconscient, il convient de vous exercer.

Comment ?

Comme un "guerrier pacifique" : en pratiquant les 8 pièges ou capteurs de l’Intention tel que nous l’enseigne le chamanisme toltèque.

Ici dans cet article je vais juste me contenter de vous les énumérer, un article ultérieur me permettra de les détailler un peu plus.

Je vous les liste dans un ordre qui n’indique pas leur importance :

- Le silence intérieur :

il est en effet primordial de taire vos pensées et de décider de faire le silence à l’intérieur de vous-même. Faire le silence intérieur est beaucoup plus large que la méditation et peut se faire dans la vie quotidienne.

- La respiration consciente :

en se concentrant juste sur votre respiration, vous vous coupez instantanément du mental et vous rentrez plus facilement dans le monde de l’attention seconde.

La respiration psychodynamique ,dont je vous ai déjà parlé, est une technique thérapeutique de respiration consciente qui permet de vous reconnecter à votre source.

- L’esthétique :

quoi que vous pratiquiez, activité physique, sport, marche, art martial, yoga… ou dans votre travail ou dans vos relations, faites le avec le sens du beau.

Soyez dans ce que l’on appelle « la beauté du geste », l'élégance.

- La précision :

dans votre vie, soyez toujours le plus précis possible.

Dans toutes les pratiques corporelles, comme dans toutes activités humaines, la précision est fondamentale pour favoriser l’efficacité et la circulation de l'énergie.

- La proprioceptivité (ou kinesthésie) :

dans le sens d'être capable de ressentir les sensations à l’intérieur de votre corps, de manière subtile, encore une fois dans l'objectif de "stopper le mental"( extérieur à vous).

- Le lâcher-prise ou l’abandon :

ici il s’agit d’avoir l’intention de relâcher une tension qu’elle soit mentale, émotionnelle ou physique pour faciliter le passage du tonus dans votre être.

- La lenteur ou le bon tempo :

la plupart du temps, les gestes effectués lentement permettent une intégration plus aisée.

Mais d’autre fois il s’agira d’être dans le bon tempo; c’est-à-dire dans le rythme adapté à la situation qui se présente comme dans l'Eutonie ,pratique corporelle inventée par Gerda Alexander.

- Le cœur vaillant ou l’enthousiasme :

il est important de garder une énergie de guerrier pacifique.

L’enthousiasme c’est conserver l’ardeur, la flamme du débutant comme si cela était toujours la première fois.


Dans votre pratique essayez un piège puis un autre, combinez les.

Amusez-vous, faites le avec joie, sans trop vous chargez.

Soyez plus dans la présence que dans l'exigence !


Voilà, cela me fait très plaisir de vous faire partager cet enseignement que j’ai reçu en chamanisme toltèque et que j'ai intégré dans ma vie personnelle et dans ma pratique de coach-accompagnateur en bien-être.

L’attention portée dans vos actes, vos ressentis, vos émotions va effacer, petit à petit votre mental et ainsi ouvrir votre champ de conscience pour une vie plus heureuse, plus libre.


Un cadeau : 1/2 heure d'accompagnement

Si vous souhaitez des éclaircissements sur ce sujet ou commencer ce travail d'attention, je vous offre un coaching d'une 1/2 heure gratuit et sans engagement :

pour en bénéficier cliquez sur le lien ci-contre : coaching gratuit


Prenez soin de vous….et soyez attentif et attentionné.

1 site web à votre disposition pour en savoir plus :

🌏 www.soin-de-soi.fr


N'hésitez pas à me suivre également sur Facebook, Youtube et Google+


Pour prendre rendez-vous 📱 06 85 42 59 26


Bruno BERNARD - Accompagnateur en bien être

Formateur « Bien-être au travail »

0 vue

Inscrivez-vous à la newsletter pour rester informé de mon actualité, mes derniers articles et mes offres en avant-première !

En vous inscrivant sur notre site, vous acceptez que votre adresse mail soit utilisée par nos services marketing.
Si à n’importe quel moment vous souhaitez vous désinscrire et ne plus recevoir d’e-mails, des instructions de désabonnement détaillées sont incluses en bas de chaque e-mail.
Bruno Bernard - Coach et accompagnateur en bien-être

Retrouvez moi sur les réseaux sociaux

  • Facebook - Coach en cabinet
  • Profil linkedin Bruno BERANRD

BRUNO BERNARD

COACH BIEN-ÊTRE

7, chemin de la Pâture

25320 Boussières

Tél.: 06 85 42 59 26

contact@soin-de-soi.fr

Les paiements en toute sécurité avec

www.soin-de-soi.fr

© 2018 Copyright - Bruno BERNARD - Tous droits réservés

Mentions Légales | Politique de confidentialité

Ce site vous plait ? Il a été réalisé par MISTERPLUSDESIGN

Contacter le webmaster