Ce que tout le monde devrait savoir sur le BÂILLEMENT !



Dis pourquoi je bâille?

Lors d'un atelier du "voyage du souffle"que j'animais, une participante s'est mis à bailler à répétition.

Bien sûr en mettant la main devant sa bouche , comme tous les adultes

(pas comme les bébés d'où la photo !).

Puis elle m'a demandé la signification du bâillement.

Je lui est répondu ,avec mes connaissances en la matière,puis je lui est fait la promesse d'en faire un article pour lui répondre de manière plus complète.

En effet, moi même j'ai souvent constaté que quand je pratiquais le qi qong ou l'eutonie ou bien le yoga que je me mettais facilement à bailler et ce de manière répétée et puissante!

Et surtout cela me permettait de me détendre, de lâcher mes tensions !

Donc explorons les richesses cachées du bâillement, qui a un lien très fort avec la respiration consciente.


Ce qui se dit

Je bâille car je suis fatigué,

Je bâille car je m'ennuie,

Je bâille car je me détends....

En fait tout cela est juste.

La plupart du temps quand nous baillons c'est le soir, le matin au réveil ou après le repas et avant une éventuelle sieste pour signifier que nous sommes soit fatigué soit en train de sortir du sommeil.

Ou bien nous sommes sur les bancs de l'école, lors d'une formation (surtout après le repas de midi ! ), ce qui peut être la marque d'un manque d'intérêt ou d'ennui.

Mais voyons maintenant ce que l'on croit savoir sur le bâillement


Un mécanisme physiologique d'ouverture...

Savez vous que nous baillons, en moyenne entre 5 à 10 fois par jour,

ce qui fait un total de 250 000 pour une vie entière.

Voici un définition du bâillement :

"Ouvrir la mâchoire d'un mouvement involontaire ...et par analogie être ouvert."

Je l'aime bien avec cette analogie "être ouvert".

Nous y reviendront plus tard.

Mais aussi :

"Le bâillement n'est pas qu'une simple ouverture de la bouche, mais, un mouvement d'étirement musculaire généralisé, des muscles respiratoires (diaphragme, intercostaux, scalènes), des muscles de la face et du cou."

C'est un réflexe respiratoire qui se manifeste dans les périodes de transition durant la journée.

En fait le bâillement serait déclenché par une augmentation de la température du cerveau qui se produit souvent lorsque l'on est fatigué, que l'on s'ennuie, qu'il fait chaud ou que l'on est malade. Bailler a un effet thermorégulateur qui nous permet de retrouver de la vigilance.

Cette vigilance m’intéresse aussi...

Mais regardons ce que nous révèle encore le bâillement.


Une arme anti-stress

Le bâillement se déclenche quand nous ressentons de l'anxiété, de l'angoisse.

Dans ce cas, il va nous permettre de retrouver le calme après un moment de stress.

On parlera alors de bâillement émotionnel provoqué par le système limbique.

Nous pouvons le vivre comme sportif avant une compétition ou comme étudiant avant une épreuve d'un concours par exemple.

Mais bailler nous réserve encore bien des surprises !



Un signe d'empathie

Un bon bailleur fait bailler 2 à 7 personnes de son entourage.

Cela vous l'avez certainement déjà vérifié!

Quand nous baillons nous déclenchons, comme par contagion (1) par mimétisme le bâillement des personnes autour de nous.

Mais attention pas de toutes les personnes !

En effet seuls les êtres doués d'empathie sont capables de ce comportement mimétique.

Cela est du à nos neurones miroirs. (2)

Alors je suis sûr que la prochaine fois, vous serez attentif aux personnes présentes autour de vous lorsque vous baillerez !

Le bâillement a encore des choses à nous apprendre.



Le bâillement érotique

Les chercheurs (3) estiment que le mécanisme du bâillement influe sur le subconscient érotique

Écoutons Wolter Seutjens : " J'ai trouvé tout un tas d'indications selon lesquelles le bâillement est en rapport avec l'érotisme et le sexe : il constitue une invitation, consciente ou inconsciente, vis à vis de l'interlocuteur, à partager son lit."

Des sexologues rapportent que certaines personnes baillaient pendant l'amour ou les préliminaires.

Cela peut nous paraître bizarre car pour la plupart d'entre nous le bâillement est plutôt synonyme d'ennui ou de fatigue mais surement pas de désir brûlant !

Tout cela est bien beau mais comment pourrait on utiliser ce bâillement en conscience pour notre épanouissement personnel ?


Bailler en conscience

Pour profiter à plein des bienfaits du bâillement, nous allons pouvoir le vivre plus en conscience ou même le provoquer.

En effet il a lieu quand notre corps a besoin d'exprimer quelque-chose : la fatigue, la faim, l'ennui, le stress, l'empathie, le désir...

L'objectif est de na pas attendre que notre corps nous demande de bailler mais de bailler en conscience.

Pourquoi ?

Pour vivre une vie plus saine, plus créative, plus ouverte, plus vigilante.

Bailler nous invite à nous ouvrir, à ouvrir notre corps par la détente, pour mieux communiquer avec l'autre, pour échanger du plaisir avec lui.

Cela nous invite également à être plus vigilant, plus conscient de nous même dans tous les moments de notre vie.

En fait le bâillement est véritablement un allié de notre bien-être.

Il suffit juste de le solliciter de manière consciente si nous voulons faire croître en nous cette sensation de plénitude.

Pour tout simplement jouer avec ses richesses et laisser la vie s'exprimer plus librement en nous.

Comment ?

En le déclenchant intentionnellement donc.


Le mudra du bâillement

Il s'appelle Karna Mudra Mudra signifiant "geste" et Karna "l'oreille".

Il s'agit donc du "geste des oreilles" que je rebaptiserai volontiers de "geste de l'écoute" car on a vu précédemment que le bâillement est un mouvement du corps qui nous amène à être à notre écoute.

Quand le pratiquer ?

  • Lors de votre rituel bien-être quotidien

  • Pour gérer un moment de stress : un concours, une rencontre amoureuse...

  • Pour faciliter votre endormissement, votre sommeil

  • Pour simplement vous détendre

  • Pour stimuler votre créativité.....

Voici comment procéder :

Pincez le lobe des oreilles avec le pouce et l’index, tirez vers le bas, ouvrez grand la bouche, tirez la langue vers l’arrière (elle ne touche pas les parais de la bouche), et enfin écarquillez les yeux, levez haut les sourcils.

Puis essayer doucement de provoquer le bâillement.

Prenez votre temps, vous verrez vous deviendrez accro !

Merci de m'avoir lu jusqu'ici, j'espère que vous avez apprécié toutes les richesses que nous offre ce bâillement.

Je vous souhaite de continuer à prendre soin de vous...donc de bailler le plus souvent possible.

1 site web à votre disposition pour en savoir plus :

🌏 www.soin-de-soi.fr


N'hésitez pas à me suivre également sur Facebook, Youtube et Google+


Pour prendre rendez-vous 📱 06 85 42 59 26


Bruno BERNARD - Accompagnateur en bien-être - Arts du souffle thérapeute



(1) Gallup A. C., Gallup G. G., Jr. (2007). Yawning as a brain cooling mechanism: nasal breathing and forehead cooling diminish the incidence of contagious yawning. Evol. Psychol. 5, 92–101


(2) Les neurones miroirs sont une catégorie de neurones du cerveau qui présentent une activité aussi bien lorsqu'un individu exécute une action que lorsqu'il observe un autre individu (en particulier de son espèce) exécuter la même action, ou même lorsqu'il imagine une telle action, d'où le terme miroir. Ils sont connus pour être à l'origine du bâillement


(3) Cette thèse fut confirmée lors de la 1ère conférence Internationale sur le Baillement des 24 et 25 juin 2016.http://baillement.com/congress/ficy_index.html


24 vues
FORMULAIRE DE RÉSERVATION

Utilisez ce formulaire pour réserver l'une de mes prestations.

Je vous répondrais dans les plus brefs délais.

Vous pouvez également utiliser ce formulaire pour prendre contact avec moi.

arrow&v
Inscrivez-vous à la newsletter
 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube

BRUNO BERNARD

COACH BIEN-ÊTRE

7, chemin de la Pâture

25320 Boussières

Tél.: 06 85 42 59 26

contact@soin-de-soi.fr

© 2018 Copyright - Bruno BERNARD - Tous droits réservés

Mentions Légales | Politique de confidentialité

Ce site vous plait ? Il a été réalisé par MISTERPLUSDESIGN

Contacter le webmaster